Actualités

Communiqué de la Fédération québécoise de l’autisme sur le rapport l’Institut national de santé publique intitulé « Surveillance du trouble du spectre de l’autisme»

COMMUNIQUÉ

POUR PUBLICATION IMMÉDIATE

Montréal, le 2 novembre 2017 — C’est avec beaucoup d’intérêt que la Fédération québécoise de l’autisme (FQA) a reçu le rapport de l’Institut national de santé publique intitulé « Surveillance du trouble du spectre de l’autisme (TSA) ». Une déception cependant, le rapport fait le portrait de personnes de 1 à 24 ans, encore une fois, les adultes sont laissés de côté. Parmi les faits saillants du rapport, plusieurs énoncés sont connus depuis longtemps, par exemple le fait que le taux de prévalence n’a cessé d’augmenter dans les 15 dernières années, que le nombre de garçons ayant un TSA est de 4 à 5 fois supérieur au nombre de filles.

De nouvelles informations nous sont aussi livrées et elles n’ont rien pour nous rassurer. Les personnes autistes de 1 à 17 ans ont, dans la plupart des cas, plus de maladies concomitantes que les enfants sans TSA du même âge, que ce soit pour les maladies infectieuses, les traumatismes ou les affections héréditaires et dégénératives, l’épilepsie, etc. L’écart est particulièrement important pour les troubles mentaux et les troubles anxiodépressifs. Il semble qu’une
personne ayant un TSA peut recevoir jusqu’à deux fois plus d’actes médicaux. Enfin, le document rapporte que le taux de mortalité par suicide chez les personnes de 1 à 17 ans ayant un TSA est deux fois plus élevé que dans la population du même âge sans TSA et le taux de mortalité lié à d’autres causes est cinq fois plus élevé.

Bien que ce rapport représente une belle avancée dans l’histoire de l’autisme au Québec, il suscite de nombreuses questions tant sur les causes que sur les moyens à mettre en place pour soutenir les personnes autistes et leur famille. Le rapport prouve sans aucun doute qu’une aide est requise à tous les niveaux.

La Fédération québécoise de l’autisme est un regroupement provincial de plus de 75 organismes qui ont en commun
les intérêts de la personne autiste et ceux de sa famille et de ses proches.

 


Voir toutes les actualités
Réalisé avec le soutien financier de Office des personnes handicapées - Québec