Actualités

L’Association des personnes handicapées de Mékinac

Une toute nouvelle série sur le blogue! Apprenez à connaître les organismes membres du RODITSA dans cette série d’entrevues. Rétrospectives, défis, moments phares; nos membres ont beaucoup à raconter et bâtissent quotidiennement un monde meilleur pour les personnes présentant une DI ou un TSA et leur famille. Cette semaine, place à : L’Association des personnes handicapées de Mékinac (APHAM)

Grâce à une rencontre virtuelle fort intéressante avec Marie-Claude Nadeau, Directrice générale de l’APHA (http://apham.org/index.php), le RODITSA peut aujourd’hui présenter cet organisme qui mérite d’être connu.

L’APHA Mékinac est un organisme qui soutient les personnes vivant avec un handicap depuis maintenant 40 ans! Il compte aujourd’hui un total de 58 membres présentant un handicap physique, une déficience intellectuelle ou un trouble du spectre de l’autisme et couvre la MRC de Mékinac en entier. L’organisme se concentre principalement sur l’intégration sociale des personnes qui présentent un handicap. Lors de sa création, l’APHA desservait uniquement les personnes présentant un handicap physique, et c’est en 2016 que les personnes présentant une DI ou un TSA ont pu bénéficier de leurs services également. Encore aujourd’hui, les personnes qui présentent un handicap physique sont majoritaires, mais sept membres avec une DI ou un TSA ont fait leur entrée à l’APHAM.

Les services offerts

Afin de permettre l’intégration en société de ses membres, l’APHAM met sur pied plusieurs activités diversifiées et innovantes. Ils ont d’ailleurs été les premiers à travailler en collaboration avec le programme provincial Vie active afin de créer un programme de conditionnement physique adapté aux personnes handicapées. Une autre initiative de l’organisme a été d’offrir des cours d’aqua forme au sein d’une résidence pour personnes âgées qui a eu l’amabilité de rendre disponible leur piscine chaque mardi matin pour la durée des cours. Comme l’organisme est fermé durant l’été, la réouverture à l’automne est célébrée avec tous les membres. Un souper est organisé pour l’occasion, accompagné d’un joli feu de camp. Ce moment est très important pour les participants qui peuvent renouer les liens entre eux et souligner la rentrée au sein de l’APHA Mékinac.

Les activités offertes ne sont pas seulement centrées sur le loisir. Comme l’organisme travaille en collaboration avec les services de santé et les services sociaux, ils ont aussi un mandat concernant la santé. C’est pourquoi des conférences sont données en lien avec des sujets comme l’alimentation par exemple. D’ailleurs, une nutritionniste de l’Association des cardiaques de la Mauricie a donné un atelier en nutrition. Des alternatives alimentaires ont été présentées, telle la nourriture à base de tofu. Les membres ont même eu la chance de participer à une dégustation. D’autres conférences ont eu lieu concernant le gaspillage alimentaire, la fraude par téléphone, la consommation en magasin, le fonctionnement des garanties de remboursement, et plusieurs autres. Pour l’APHAM, la protection du citoyen est un sujet important à aborder. L’organisme s’assure que ses membres soient bien informés pour ne pas être victime d’abus de toutes sortes. Ces conférences ont aussi pour effet de redonner confiance aux participants qui vivent parfois de l’anxiété face à l’inconnu. Il est important de sensibiliser et de favoriser la connaissance des sujets comme ceux-ci.

L’impact de la pandémie au sein de l’organisme

Bien entendu, la présente pandémie a affecté nos vies de nombreuses manières. L’APHA Mékinac n’a pas échappé aux impacts de celle-ci. Évidemment, les consignes sanitaires de la santé publique ont été suivies à la lettre. Depuis la réouverture, les activités ont bien entendu été modifiées, voir même annulées pour certaines, comme c’est le cas pour les cours d’aqua-forme. Pour pallier à ce manque d’activités, l’APHA a fait preuve de beaucoup de créativité. Les sorties à l’extérieur ont plutôt été favorisées, comme le verger par exemple.

L’emplacement des locaux représentent aussi un défi, l’espace n’étant pas assez vaste. L’organisme a toutefois su aménager l’espace avec brio pour respecter les consignes sanitaires. Depuis le 17 mars, les cours de vie active ont pu recommencer et des jeux peuvent maintenant être organisés.

La pandémie a aussi permis de mettre le doigt sur certains problèmes rencontrés par les personnes qui présentent un handicap. Celui qui préoccupe le plus est sans doute les problèmes monétaires. L’APHA Mékinac a su aider ses membres grâce à une extraordinaire initiative, soit la cuisine collective! Ils ont ainsi pu aider une trentaine de personnes dans le besoin, jusqu’à ce que le camp Val Notre-Dame prenne la relève en mai dernier. L’APHAM continue toujours de soutenir ce service, de même que Moisson Trois-Rivières. Grâce à eux ainsi qu’aux subventions obtenues via Centraide, des repas préparés sont fournis à une vingtaine de membres dans le besoin. Une fois par semaine, trois généreuses portions de repas sont livrées. Cette initiative a pu aider beaucoup de personnes à subvenir à leurs besoins plus adéquatement. La cuisine collective demeure active pour l’instant. Aujourd’hui, la cuisine collective dessert non seulement les membres de l’APHAM, mais aussi plusieurs familles dans le besoin qui sont grandement affectées par la COVID. Un total de 70 adresses bénéficie de ce service plus que remarquable.

Des appels de compassion ont aussi été donnés aux membres au minimum deux fois par semaine. Ces téléphones ont comme objectif de s’assurer que les participants se portent bien. Ils sont d’autant plus importants présentement, car plusieurs n’ont pas accès à internet et les appels sont leur seul moyen de communication.

L’Association des personnes handicapées de Mékinac a fait preuve de beaucoup de créativité et de soutien depuis sa création. Ses services sont indispensables aux personnes qui présentent un handicap physique, une DI ou un TSA sur le territoire de la MRC de Mékinac. L’organisme peut encore aujourd’hui desservir ses 58 membres notamment grâce à leur très bonne collaboration avec la Corporation de transport adapté et le support de leur corporation de développement communautaire.


Voir toutes les actualités
Réalisé avec le soutien financier de Office des personnes handicapées - Québec