Actualités

Les changements qu’apporte la pandémie

Depuis maintenant plusieurs mois, nos vies sont chamboulées par la pandémie. Nous avons dû nous soumettre à la prise de précautions pour notre santé et celle des autres : le port du masque est maintenant obligatoire dans les lieux publics fermés, nous devons pratiquer une distanciation sociale, le transport en commun a été modifié dans le but de respecter ces règles, ainsi que plusieurs autres changements qui ont intégrés nos vies peu à peu. Pour certaines personnes vivant avec un handicap comme une déficience intellectuelle ou un trouble du spectre de l’autisme, certains de ces changements peuvent s’avérer ardus à pratiquer et à comprendre. Il est important de se sensibiliser à leur réalité pour trouver une façon de faciliter leur quotidien.

Le port du masque

Un des changements les plus récents que nous avons introduit est le port du masque. Pour la majorité des gens, le masque n’est pas agréable à porter, mais pas insupportable non plus. Toutefois, Pour ceux ayant une hypersensibilité, il devient presque impossible d’endurer quelque chose sur leur visage. C’est le cas de quelques-unes des personnes qui présentent un TSA par exemple. Non seulement le fait de le porter leur pose problème, mais le fait de voir des gens de leur entourage avec un masque peut s’avérer problématique. Comme une partie du visage est couverte, cela peut être perturbant pour quelqu’un avec un TSA ou une DI. Il se peut aussi que la personne ne soit pas en mesure de comprendre la raison du port du masque obligatoire. Cela rend donc les interactions sociales beaucoup plus complexes. Heureusement, le gouvernement a entendu cette problématique et a consenti à assouplir l’obligation du port du masque. Les gens vivant avec une déficience intellectuelle ou un trouble du spectre de l’autisme se voient donc exemptés de ce règlement. De plus, aucun papier médical n’est nécessaire pour eux lorsqu’ils sortent sans leur masque[1].

La distanciation sociale

Depuis déjà un bon moment, nous pratiquons la distanciation sociale pour limiter le plus possible la propagation du virus. Pour certaines personnes ayant une DI ou un TSA, la distanciation est plus difficile à adopter. En effet, certains d’entre eux ressentent un besoin constant de toucher des personnes ou des objets. Il est donc primordial de trouver une façon de bien leur expliquer ce qu’est la distanciation et son importance. L’apprentissage verbale peut parfois être plus difficile à assimiler. C’est pourquoi il peut être intéressant de mettre en image ce qu’on veut leur expliquer. C’est d’ailleurs ce qu’a fait un site web dédié à informer sur le trouble du spectre de l’autisme, « Comprendre l’autisme » (https://comprendrelautisme.com/deux-tutoriels-pour-expliquer-la-distance-sociale-aux-personnes-autistes/). La distanciation sociale y est expliquée en images simples et claires téléchargeables. Deux versions sont disponibles : une pour les enfants et l’autre pour les adultes[2].

Le transport adapté

Le transport en commun et le transport adapté ont dû apporter quelques modifications à leur service également pour convenir aux nouvelles mesures en vigueur. En ce qui concerne la Société de transport de Trois-Rivières, il est demandé de limiter le plus possible les déplacements qui ne sont pas nécessaires et de ne pas utiliser ce type de transport lorsque quelqu’un présente des symptômes de la COVID-19, bien évidemment. L’horaire de transport en commun est toutefois revenu à la normale[3]. La Régie de transport en commun de Shawinigan nous a communiqué les informations des différentes mesures en cours par téléphone. Ils conseillent également de ne pas emprunter leur transport si le déplacement n’est pas nécessaire, comme pour les loisirs par exemple. Une gestion est également faite concernant le nombre d’usagers présents au même moment dans le transport adapté. Bien entendu, le port du masque est requis pour ceux qui sont en mesure de le porter.

L’aide financière aux personnes handicapées

Au début du mois de juin dernier, le gouvernement fédéral a annoncé l’arrivée d’une aide financière à paiement unique non imposable pouvant aller jusqu’à 600$ pour les personnes ayant un handicap[4]. Malheureusement, cette aide se fait toujours attendre. La raison de ce retard de paiement est que cette mesure d’aide est incluse dans un projet de loi présenté par le parti libéral, auquel la Chambre des communes n’a pas donné son consentement à l’unanimité[5]. Le projet de loi ne peut donc pas être adopté pour l’instant. Par conséquent, l’aide financière n’est pas annulée, mais seulement reportée le temps que la chambre donne son accord au projet de loi.

Peu importe les changements qui seront encore apportés en lien avec la pandémie, il ne faut pas négliger l’importance de les comprendre pour tous. Les personnes ayant un handicap doivent eux aussi avoir un accès facile à ces informations. La Convention relative aux droits des personnes handicapées en fait d’ailleurs clairement mention : « Afin de permettre aux personnes handicapées de vivre de façon indépendante et de participer pleinement à tous les aspects de la vie, les États Parties prennent des mesures appropriées pour leur assurer, sur la base de l’égalité avec les autres, l’accès à […] l’information et à la communication, y compris aux systèmes et technologies de l’information et de la communication »[6]. Dans une situation aussi particulière qu’aujourd’hui, chacun d’entre nous devrait avoir les informations qui nous sont communiquées. Faisons en sorte que tous puissent les comprendre adéquatement.

[1] RADIO-CANADA, « Qui est exempté du port du masque au Québec? », (En ligne), https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1721822/masque-obligatoire-quebec-exception .

[2] COMPRENDRE L’AUTISME, « Deux tutoriels pour expliquer la distance sociale aux personnes autistes », (En ligne), https://comprendrelautisme.com/deux-tutoriels-pour-expliquer-la-distance-sociale-aux-personnes-autistes/ .

[3] SOCIÉTÉ DE TRANSPORT DE TROIS-RIVIÈRES, « COVID-19 », (En ligne), https://sttr.qc.ca/covid-19/

[4] JUSTIN TRUDEAU, PREMIER MINISTRE DU CANADA, « Nouvelles mesures de soutien pour les Canadiens en situation de handicap pour faire face aux défis liés à la COVID-19 », (En ligne), https://pm.gc.ca/fr/nouvelles/notes-dinformation/2020/06/05/nouvelles-mesures-de-soutien-les-canadiens-situation-de .

[5] LA PRESSE « COVID-19 : aucune aide en vue pour les personnes ayant un handicap », (En ligne), https://www.lapresse.ca/actualites/2020-07-07/covid-19-aucune-aide-en-vue-pour-les-personnes-ayant-un-handicap.php .

[6] NATIONS UNIES – PERSONNES HANDICAPÉES, DÉPARTEMENT DES AFFAIRES ÉCONOMIQUES ET SOCIALES, Convention relative aux droits des personnes handicapées, entrée en vigueur le 3 mai 2008, (En ligne), art. 9 (1).


Voir toutes les actualités
Réalisé avec le soutien financier de Office des personnes handicapées - Québec