Actualités

Les Horizons ouverts

Une toute nouvelle série sur le blogue! Apprenez à connaître les organismes membres du RODITSA dans cette série d’entrevues. Rétrospectives, défis, moments phares; nos membres ont beaucoup à raconter et bâtissent quotidiennement un monde meilleur pour les personnes présentant une DI ou un TSA et leur famille. Cette semaine, place à : Les Horizons ouverts.

Récemment, nous avons eu la chance de nous entretenir avec Maude Paquette Martin, directrice générale; celle-ci a dépeint un excellent portrait de Les Horizons ouverts (https://leshorizonsouverts.com/), un organisme communautaire dans lequel elle s’implique beaucoup depuis 2011.

Qu’est-ce que Les Horizons ouverts?

Cet organisme communautaire est un centre de jour pour les adultes vivant avec un trouble du spectre de l’autisme. Les Horizons ouverts offre des ateliers et des activités pour aider les participants à apprendre entre autres à gérer leur temps et à développer des habiletés professionnelles. L’organisme offre aussi des activités sociocommunautaires pour développer les habiletés sociales et favoriser l’intégration des participants dans la société. Les services sont offerts du mardi au vendredi, le lundi étant réservé à la planification hebdomadaire.

La création de l’organisme

Officiellement, Les Horizons ouverts a été créé en 2002, mais l’idée de l’organisme était présente depuis la fin des années 1990. Au départ, c’est Autisme Mauricie et ses membres qui remarquent un grand besoin de services au niveau de l’hébergement et des activités de jour.

Au commencement, le bâtiment qui accueille les participants se trouve sur une jolie ferme située à Saint-Boniface. Le nom de l’organisme a d’ailleurs été inspiré par ce bel espace ouvert. On y pratique entre autres le travail de la terre, avec la culture de légumes en compagnie de quelques animaux, comme des poules. Les participants pouvaient donc pratiquer leur assiduité en s’adonnant à des tâches quotidiennes. Un des projets réalisés par ceux-ci était de fabriquer des paniers biologiques issus de leur travail sur la ferme.

Un changement d’orientation

Avec les années qui ont passé, les participants ont vieilli et leurs champs d’intérêts ont changé également. Le travail de la terre implique des tâches quelquefois difficiles physiquement, ce qui rendait le travail un peu plus éprouvant pour certains. Les Horizons ouverts a décidé de s’adapter aux besoins et aux intérêts de ses usagers et de changer d’emplacement. Ce changement a aussi permis de se resituer dans un endroit plus accessible à tous et de se retrouver dans un bâtiment plus récent et plus vaste, permettant de répondre adéquatement à une demande de services en hausse. L’organisme s’est donc installé dans deux bâtiments adjacents pouvant accueillir les usagers dès janvier 2014. Ces derniers ont très bien réagi face à ce renouveau, étant emballés de pouvoir jouir de ce nouvel espace. Le plateau de cuisine a pu être agrandi par la même occasion, permettant de répondre plus adéquatement à la demande grandissante.

Le travail des participants est aussi modulé en s’orientant plus particulièrement vers le traitement des aliments, soit la production de nourriture sous forme de service de traiteur. Cela permet donc de répondre à deux besoins à la fois, soit le développement de compétences socio-professionnelles pour les usagers et le besoin de certains d’entre eux d’avoir des repas préparés chaque semaine. Ils ont aussi la chance de préparer de la nourriture pour des événements, ce qui les aide encore une fois à développer des compétences sur le marché du travail et favoriser leur intégration à l’emploi, ainsi qu’une satisfaction personnelle de pouvoir répondre à un besoin d’une clientèle satisfaite de leur travail.  Par le fait même, l’organisme développe une petite entreprise d’économie locale qui permet de subvenir à une partie de leurs besoins par le biais de revenus autonomes.

Des services adaptés aux centres d’intérêts des participants

L’une des priorités de l’organisme est de s’adapter en fonction des centres d’intérêts des usagers, comme toute personne le fait avec son choix de carrière. Ils ont donc la chance de choisir quel type de tâches ils souhaitent accomplir dépendamment de ce qu’ils aiment faire. Par exemple, si l’un d’eux est doué en informatique, il peut s’occuper de la mise à jour des ordinateurs. De cette manière, l’autodétermination est mise de l’avant. Cela les amène aussi à se conformer d’une certaine manière aux normes sociales en place, ce qui est aussi bénéfique dans chaque sphère sociale de leur vie quotidienne.

Des partenariats présentement en cours

Les Horizons ouverts ont la chance d’être en partenariat avec différents organismes et établissements. Par exemple, un projet est présentement en cours avec l’école secondaire Val-Mauricie en lien avec le programme TEVA qui vise à faciliter et encadrer la transition de l’école vers la vie active des jeunes. Les Horizons ouverts ont l’opportunité de pouvoir accueillir les personnes avec un TSA dès leurs 18 ans pour les accompagner dans cette étape importante de leur vie. Le jeune peut commencer à passer un peu de temps au sein de l’organisme pour qu’une fois qu’il ait atteint l’âge de 21 ans, un lien soit déjà créé avec l’organisme et que la transition se fasse en douceur.

Comment l’organisme et ses participants se sont adaptés à la pandémie actuelle

Comme beaucoup d’organismes ou d’entreprises, Les horizons ouverts ont dû fermer leurs portes jusqu’au premier septembre dernier. Pour continuer d’honorer les contrats conclus précédemment, les employés ont pris la relève en cuisine. L’organisme a tout de même dû procéder à un suivi de ses usagers pour s’assurer de leur bien-être durant cette période difficile. Ces derniers devaient non seulement s’adapter à tous les changements de la santé publique déjà en vigueur, mais aussi au changement de routine par rapport à leur habitude de venir chez Les Horizons ouverts fréquemment. Cela représentait une adaptation autant à eux qu’à leur famille. Du soutien téléphonique et des appels de courtoisie étaient donc nécessaires pour s’assurer de leur bien-être. Une réorientation des services s’est faite dans le but de soutenir et de fournir des outils et une nouvelle méthodologie de travail qui ont été transmis aux familles pour s’assurer du maintien des acquis et du support des usagers et de leur famille.

Lors de la réouverture, l’adaptation des nouvelles mesures en place et de l’emplacement d’éléments nouveaux, tel que des pictogrammes colorés et des flèches au sol n’a pas été facile. La pandémie est une grande période d’adaptation pour tous, mais particulièrement pour eux. Malgré le fait que l’enseignement des mesures sanitaires a été complexe et demandant, l’organisme a très bien réussi à accompagner ses usagers à travers cette grande vague de changements. Des formations ont été données aux usagers pour s’assurer de leur compréhension, ce qui a aidé à la généralisation des acquis par la même occasion.

Le confinement a toutefois permis de renouveler les recettes avec un nouveau lexique des cuisiniers. De plus, chaque poste est maintenant aménagé avec tout le matériel nécessaire à portée de main.

Depuis l’ouverture de ce bel organisme, les personnes vivant avec un trouble du spectre de l’autisme qui occupent une place au sein des Horizons ouverts ont pu créer des liens forts entre eux et développer de belles compétences socio-professionnelles, en plus de se forger une autonomie. Il est important de souligner que l’organisme a pu à ce jour tripler sa clientèle avec un total de 30 participants! Les horizons ouverts est une ressource précieuse au sein de notre société. Grâce à eux, des personnes vivant avec un TSA ont la possibilité de s’épanouir et de se sentir valorisé par le biais de l’acquisition d’aptitudes à plusieurs niveaux. Il est important de souligner leurs précieux efforts de contribuer à l’inclusion de tous.


Voir toutes les actualités
Réalisé avec le soutien financier de Office des personnes handicapées - Québec